Émissions de CO2 : et le vélo ?

La planète ne va pas très bien. Devinez quoi ? Le vélo est une solution pour l’aider à aller mieux. Dans cet article, on va parler des emissions de CO2, d’empreinte carbone, de sobriété énergétique. Allez c’est parti !

On compare ce qui existe ?

C’est peut-être évident, mais le vélo, même électrique, ça consomme très peu. Alors pour vous donner des chiffres exactes et tangibles, nous allons utiliser le comparateur de l’ADEME. C’est un établissement public français qui anime, coordonne ou réalise des opérations de protection de l’environnement entre autres.

Je vais prendre comme exemple une partie de mon trajet vélotaf. De la gare de Nantes jusqu’à nos bureaux, j’ai environ 10km de trajet. On peut alors découvrir la quantité de CO2 émise par personne. J’ai un vélo mécanique, donc j’émets 0 kgCO2 eq. En vélo électrique, dû à la consommation d’électricité, on obtient un maigre 0.02 kgCO2 eq. Si je le faisais en voiture (thermique), j’emettrais 1.92 kgCO2 eq.

Envie de passer de ça… © David Lee
…À ça ? © Arthur Edelmans

À ce moment, vous pourriez m’interpeller en me disant : “oui mais Mathieu, ton vélo, il fallait bien le fabriquer, ça émet !”. Et vous avez totalement raison, alors l’ADEME a inclus les émissions de CO2 de la fabrication dans le calcul pour certains véhicules. Malheureusement cette donnée n’est pas connue pour mon pignon fixe. Par contre, je l’ai pour nos vélos électriques, ainsi que pour la voiture thermique !

Pour la même distance, on retrouve le vélo électrique, toujours en tête avec 0.11 kgCO2 eq. La voiture est encore bonne dernière, avec 2.18 kgCO2 eq. Encore une fois, il n’y a pas photo. Pour résumer, la voiture pollue en moyenne 2️⃣0️⃣ fois plus que le vélo électrique. Pour les amateurs de transports en communs, le bus thermique c’est 1.13 kgCO2 eq. : c’est deux fois moins que la voiture, mais quand même dix fois plus que le vélo électrique.

Voici à quoi ressemble le comparateur © ADEME

La sobriété énergétique, ça vous dit quelque chose ?

Pierre angulaire du rapport du GIEC, ce terme commence à faire de plus en plus son apparition dans les médias. Surtout avec le contexte actuel -feux gigantesques partout en France, records de température explosés- on le voit de plus en plus. Mais alors qu’est-ce que c’est ?

Il n’existe pas de définition précise et consensuelle de la sobriété. Cependant, on pourrait l’expliquer par “un continuum de démarches qui promeuvent […] une modération de la production et de la consommation” (selon Panorama sur la notion de sobriété). C’est une phrase très compliqué pour dire « un ensemble d’actions pour moins consommer/produire ».

Beaucoup d’actions sont possibles d’un point de vue personnel. C’est parfois moins clair pour une entreprise. L’un des axes qui permet de réduire l’empreinte carbone de votre entreprise, ce sont les déplacements de vos collaborateurs. Par exemple : si vous leur fournissez un vélo de fonction (Velonomy bien entendu) plutôt qu’une voiture de fonction, vous divisez les émissions de CO2 par 20 (en comptant la fabrication des véhicules). Bien sûr ce n’est pas applicable à tous les collaborateurs, mais selon cet article du Monde, 60% des personnes qui se trouvent à moins de 5 km de leur lieu de travail y vont en voiture. Niveau sobriété énergétique on y est pas vraiment.

L’avenir de vos déplacements domicile-travail, juste sous vos yeux ! © Julien Mavier

Lorsqu’on sait que les trajets domicile-travail comptent pour 30% du bilan carbone d’une entreprise, on comprend vite que c’est un vecteur de diminution des émissions de CO2. 70% des déplacements domicile-travail se font encore en voiture. Le potentiel de réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise est donc très grand. Pour qu’une telle démarche RSE fonctionne, il ne faut pas que ce soit plus cher pour le collaborateur. C’est justement là que nous intervenons. Nous plaçons le vélo au cœur du quotidien des collaborateurs sans leur imposer un trou dans leur budget.

On résume tout ça ?

À retenir : 2️⃣0️⃣ fois moins polluant que la voiture

Les trajets domicile-travail, c’est 30% du bilan carbone d’une entreprise. Le vélo électrique, c’est une consommation 20 fois inférieure à la voiture, et 10 fois à celle d’un bus (par personne). En pleine crise climatique, nous avons encore le pouvoir de changer les choses pour continuer à vivre convenablement sur notre belle planète.

Une solution d’avenir 🌍

Pour cela, il faut revoir beaucoup de nos habitudes. Les transports en font partie, et le vélo est une solution parfaite pour la majorité des déplacements domicile-travail.

Vous voulez réduire l’empreinte carbone de votre entreprise ? Cliquez sur le bouton juste en dessous ⬇

Articles qui pourraient vous intéresser​

La semaine européenne de la mobilité, c’est quoi ?

C’est une campagne annuelle créée en 2002, cette année elle aura lieu du vendredi 16 au jeudi 22 septembre ! Elle encourage les villes européennes à promouvoir d’autres modes de transport, et à investir dans les infrastructures nécessaires. 

La Rochelle à vélo
La Vélo Francette

Partez à la découverte de la Vélo Francette reliant Caen à La Rochelle. On vous présente l’itinéraire et la marque Accueil Vélo.

La Vélodyssée

Pas d’idées pour votre prochaine sortie ? Ici on parle de la Vélodyssée : Roscoff, Nantes, La Rochelle, Arcachon, Hendaye : que du fun !